image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mardi 27 novembre 2018

Gelée de coings (Ig bas)

GP ou PL


Cuisson au Cooking Chef, muni du gros mélangeur mais se fait autrement sans problème.




Ingrédients :

1 bon kilo de pelures, cœurs et pépins de coings non traités pour moi, récoltés lors de mes préparations et mis dans un bol avec :

2 jus de citron non traités
375 gr de « sucre » divisé en :
189 gr de fructose
188 gr de sucre de bouleau (xylitol)
11 gr d 'agar-agar*
Vanille ou autre épice
*J'ai joué la carte sécurité car je ne mets jamais le même poids en « « sucre » qu'en fruits

Préparation :

Dès la première préparation avec les coings, j'ai gardé les pelures, les cœurs et les pépins des coings. Les coings avaient été lavés afin d'enlever duvet et poussière. Les mouches ne sont pas gardées également.
J'ajoute au fur et à mesure de mes recettes dans le bol. J'ai ajouté de l'eau pour juste recouvrir et le jus de 2 citrons. J'ai protégé mon bol. Le citron empêche le fruit de trop s'oxyder.

Le moment venu :

Versez dans le bol, les pelures, cœurs et pépins ainsi que l'eau citronnée
Amenez à ébullition, 100°. Temps : 24 minutes
Cuire pendant 1 heure minimum sur 100°

Au bout, séparez le liquide et gardez un petit verre à part
Dans le restant, ajoutez les sucres, la vanille
Remettez à cuire sur 100°
Mélangez l'agar-agar avec le jus réservé
Ajoutez au mélange et maintenez l'ébullition au-moins une minute. Baissez un peu la température et cuire encore 25 minutes.

Entre-temps, ébouillantez vos pots
Ensuite les remplir et les retourner
Laissez refroidir.

Extra avec du fromage, du yaourt, du pâté etc... et peut également servir pour vos tartes aux fruits ou viennoiseries. Vous pouvez aussi les ranger dans de tous petits pots et je pense qu'il y a moyen de surgeler.

Pour une gelée plus brune et plus translucide comme on la voit souvent, c'est la quantité du sucre traditionnel qui permet de caraméliser mais ce n'est plus que du sucre au goût de coing.

PS : j'ai choisi moitié fructose et moitié sucre de bouleau volontairement également car je trouve le mélange intéressant mais vous n'êtes pas obligés de suivre cette idée et idem pour la quantité. J'ai mis 25% à peu près de "sucre"









4 commentaires:

  1. bonjour Mireille
    pourquoi tu fait la gelée avec les pelures de coings moi je les coupes en 4 et je les cuits que fait tu de la chair a voir ta recette bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Annie! Contente de te lire.
      Pourquoi? pour ne rien perdre du tout du fruit. J'ai fait de la confiture, de la pâte de coings, des desserts coings,pommes et mûres blanches sèches, une pâtisserie fondante, un sablé noisettes crème d'amande et lamelles de coing. J'ai fait aussi une cuisson coing et pomme pour imiter les pommes de 7 heures et je fais parfois aussi du beurre de coings. Je vais encore essayer autre chose et te dirai. Je sais que l'on peut obtenir de la gelée en partant du fruit entier mais comme j'avais beaucoup d'épluches, coeurs, pépins, je n'ai rien voulu jeter. On peut faire cela aussi avec des pelures de pommes et d'ailleurs je compte le faire aussi. On peut ainsi faire de la pectine mais c'est mieux avec des pommes qui ne sont pas arrivées à maturité.

      Supprimer
  2. Effectivement je fais ma gelée sans éplucher et avec les "restes" je fais de la pâte de coing . Je mixe tout après avoir retiré le maxi de jus en pressant les restes dans un torchon.

    RépondreSupprimer

Imprimer