image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mardi 1 août 2017

Vos menus Ig Bas du mardi 1er août 2017

Bonjour la maisonnée !

On en a déjà parlé, dit et redit mais il est intéressant de posséder le plus de renseignements possibles.

Le jambon !




Star des plateaux de charcuterie, des sandwichs et salades ! Il est synonyme de facilité et d'économie. Les consommateurs se laissent tenter par les différentes marques parce qu'on ne sait pas toujours ce qu'il faut regarder sur les étiquettes !

Un panel de diététiciens et nutritionnistes a passé au peigne fin plus de 400 spécialités de jambon vendus en grandes surfaces.
Ils ont comparé les teneurs en sel, en eau et en additifs dangereux et ils épinglent six produits.

Attention aux polyphosphates !

Des additifs industriels qui augmentent la capacité de rétention d'eau et retardent le rancissement.

Un produit avec des polyphosphates renferme plus d'eau et donc moins de viande que ceux qui n'en n'ont pas". De plus notre alimentation apporte déjà un taux élevé de polyphosphates responsables de nombreuses maladies cardiovasculaires, osseuses ou rénales. Il est donc conseillé de limiter leur apport.

Afin de réduire la consommation de produits nocifs, les experts conseillent de choisir les jambons labellés "qualité supérieure". Ils contiennent "plus d'ingrédients nobles et moins d'additifs".

En revanche, certains ont trop de dextrose (glucose), des sucres cachés.

A éviter absolument : les jambons bas de gamme.

Parmi celles-ci, le guide épingle six produits :
- Rôti de porc cuit 100% filet Fleury Michon : 2 additifs et 1,9g de sel. "Les nitrites à haute température sont déconseillés mieux vaut éviter", écrivent les auteurs.
- Râpé de jambon fumée Herta : un jambon avec beaucoup d'additifs (2) et de sel 2,8g. "De plus il est fumé, donc avec des produits potentiellement cancérigènes".
- Haché jambon Emmental Fleury Michon : du fromage avec des phosphates entouré de "deux tranches d'une "pâte" à base de jambon bourrée de sucre".
- Jambon sans couenne Carrefour : qualifié de "mauvais jambon" il contient, selon les experts 25% d'eau et trop de sel.
- Dés de jambon à l'étouffé Herta : trop de sel, 86% de jambon seulement, de l'eau, des polysphosphates et des conservateurs.
- Jambon cuit Bonjour Campagne : malgré un respect des animaux il y a trop de sirop de glucose et de sel (2,6g).

Alors que faut-il choisir ?

Selon le panel d'experts mieux vaut choisir des jambons allégés en sel et enrichis en oméga-3 et préférer les labels "supérieur" et "jambon de choix".

J'ajouterais tout simplement le jambon non traité, le vrai acheté directement à la ferme! Mais.....mais... est-ce possible pour tout le monde?

Bonne semaine!






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Imprimer