image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

dimanche 30 juin 2019

Panna cotta à la lavande, coulis d’abricots (IG bas)







Ingrédients pour 6 personnes
50 cl de crème fleurette (PL) ou un lait végétal (GP/PL) pour les personnes sensibles au gluten
2 g d’agar agar
20 g de fructose environ ou autre sucre naturel + un peu pour les abricots
2 ou 3 brins de lavande selon que vous souhaitez une crème plus ou moins corsée
500 g d’abricots bien mûrs
1/2 citron


Préparation
Faites bouillir la crème avec le sucre.
Plongez-y la lavande, couvrez et laissez infuser ½ heure.
Passez, remettez dans la casserole avec l’agar agar et portez à ébullition et maintenez le bouillon en remuant 2 minutes.
Versez dans des coupelles individuelles, laissez refroidir et mettez au frais.
Coupez les abricots en deux, dénoyautez et mettez au fur et à mesure dans une casserole.
Ajoutez un filet d’eau, un peu de sucre si nécessaire et faites compoter doucement une vingtaine de minutes.
Mixez, laissez refroidir et mettez au frais.
Il ne vous restera plus qu’à napper les coupelles avec le coulis au moment de servir.






Dimanche 30 juin 2019

Bonjour la maisonnée !






Que diriez-vous de finir votre repas en mangeant votre assiette ?!
C’est un polonais qui a mis au point cette assiette.
Elle est composée de son de blé.
Fils et petit-fils de meunier, il voulait utiliser le son qui n’était pas utilisé pour produire de la farine.
Ce stock était volumineux et il s’était dit que cette masse pourrait être utilisée à bon escient pour lutter contre le gaspillage alimentaire.
Il eut donc l’idée de fabriquer des assiettes à partir de son compressé grâce à une machine créée spécifiquement.
Au final, ces assiettes coûtent plus cher que les assiettes en plastique mais ce qu’on oublie d’ajouter dans le prix du plastique, c’est son impact sur l’environnement, son recyclage, la pollution engendrée.
Ses assiettes se sont d’abord vendues dans des restaurants cherchant l’originalité.
On n’est bien sûr pas obligé de manger son assiette systématiquement ; étant biodégradables, elles peuvent être mises au composteur et des tests ont été effectués sur les vers : ils aiment.
Elles sont maintenant distribuées en Europe, mais aussi en Asie, en Amérique du Nord et même en Australie. Pour l’instant ce sont des petites quantités mais le concepteur est confiant.
Il espère pouvoir décliner le concept avec d’autres céréales, voire avec des algues et élargir son offre avec des boîtes comestibles pour les plats à emporter.



Bonne journée et à tout à l'heure pour le goûter.

samedi 29 juin 2019

Menu festif IG bas du samedi 28 juin 2019

Bonjour la maisonnée !
Je vous propose une petite variation sur le thème de l'aubergine, légume d'excellence de nos plats d'été.
Pour aujourd'hui, elle sera présente de l'entrée... au dessert !



Entrée
Salade d'aubergines marocaine
ici














servie avec des crackers
ici











Plat
Aubergines à la parmigiana
ici











Dessert
Fondant au chocolat à la purée d'aubergine
ici
















Bonne journée !


vendredi 28 juin 2019

Menu végétarien IG bas du vendredi 28 juin 2019

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Soda cake au citron
ici













Une compote d'abricots maison


Ce midi PL
Fajitas végétariennes
ici












Salade verte
Un petit morceau de fromage
Un café et 2 carrés de chocolat 70% minimum


Ce soir GP
Couscous léger aux légumes d'été
ici













Petits suisses 0% avec des fraises




Bonne journée !

jeudi 27 juin 2019

Pâtes épicées aux crevettes grises et tomates (IG bas)






Ingrédients pour 1 personne
100 g de pâtes crues IG bas (plus ou moins selon l'appétit) - j'ai choisi des spaghettis (soba pour les personnes sensibles au gluten)
100 g de crevettes grises décortiquées (si vous les achetez entières, il en faut 250 g environ)
1 douzaine de tomates cerises ou quelques tomates séchées
1/2 briquette de crème soja
Épices au choix : j'ai choisi curry et curcuma
Persil haché
Huile dans le cas de tomates fraîches
Sel, poivre


Préparation
Si les crevettes sont entières, décortiquez-les.
Si vous avez choisi l'option tomates cerise, mettez-les dans un saladier avec un petit filet d'huile et mélangez bien.
Disposez-les sur une plaque ou un plat et enfournez à 150°C pour une heure et demie environ afin de les confire. Le temps passé, laissez-les dans le four porte fermée.
Versez la crème dans une casserole avec les épices de votre choix, du persil, sel et poivre.
Remuez bien et faites chauffer doucement quelques minutes.
Ajoutez alors les crevettes, les tomates si vous les avez choisi séchées, couvrez et laissez chauffer tout doucement.



Pendant ce temps, faites cuire les pâtes al dente.
Égouttez-les, versez-les dans une assiette creuse, nappez de la sauce aux crevettes et disposez vos tomates cerise, si c'est l'option retenue.
Servez aussitôt.




Menu IG bas sans gluten ni lactose du jeudi 27 juin 2019

Bonjour la maisonnée !




P'tit déj GP
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Pancakes au sarrasin
ici

















Compote de fruits secs au jus d'orange
ici














Ce midi PL
Pizza pâte courgette
ici









 






Salade verte
Une pêche


Ce soir GP
Pâtes épicées (soba pour les personnes sensibles au gluten), aux crevettes grises et tomates (recette à venir)







 




Framboises




Bonne journée !

mercredi 26 juin 2019

Menu vite fait IG bas du mercredi 26 juin 2019

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Jus de fruits
Wasas fibres tartinées de purée de noisettes et saupoudrées de poudre de caroube


Ce midi PL
Salade d'orge mondé (pensez à préparer l'orge à l'avance pour gagner du temps)
ici


Une poignée de cerises


Ce soir GP
Radis roses
Tofu sauté aux légumes et sauce tomate
ici












Un yaourt 0%
Abricots




Bonne journée !

mardi 25 juin 2019

*Pain au Grand Epeautre 100% ( donc type 150 ou intégrale) Ig bas


Idem que la recette de Isa ici mais en quantité moindre. Pain exécuté pour comparaison de farine et d'appellation.


Ingrédients : fait principalement à la levure :
180 gr de levain naturel rafraîchi au Grand Épeautre mais pas très actif
7 gr de levure de boulanger micro-billes
710 gr de farine de Grand Épeautre 100% (donc intégrale donc type 150)
470 ml d'eau non chlorée tempérée
14 gr de sel

Si vous n'avez pas de levain :
800 gr de farine
8 gr de levure de boulanger micro-billes
560 ml d'eau non chlorée tempérée
14 gr de sel

Déroulé :

Pétrissez le tout, pendant 10 minutes, ici avec le pétrin du Cooking Chef


Pointage : première levée protégée doit doubler de volume

Dégazage et façonnage : la pâte s'étale, faire quelques rabats, farinez vos mains et votre pâton pour plus de facilité
Apprêt : deuxième levée protégée (soit sur un linge soit en moule soit en cocotte)

Préchauffage du four à temps sur mode traditionnel 230° avec pierre, ici 30 minutes pour la pierre
Cuisson : sur pierre
10 minutes sur 230° mode traditionnel avec coup de buée
10 minutes sur 210° mode traditionnel
10 minutes sur 190° mode traditionnel
20 minutes sur 190° mode chaleur tournante

Ressuage : sur une grille sans couper jusqu'au lendemain

Constatation : une céréale dite identique mais de provenance différente avec une hydratation identique peut donner des résultats différents :

au début de la coupe

un peu plus loin

au milieu

Autre constatation : mon épeautre que l'on peut appeler aussi Grand  est plus coloré dans sa mie et dans sa croûte qu' ici  en faisant abstraction de la prise de vue et de la cuisson.



Vos menus Ig bas du mardi 25 juin 2019

Bonjour la maisonnée !


Un barbecue sous le soleil? Les conseils pour les nuls !





Le beau temps est au rendez-vous avec jusqu'à 30 degrés ces prochains jours ! Devenez un as avec les astuces de Vivre ici. be

1. Choisir une zone de cuisson :

Il faut veiller à ce que le barbecue soit installé dans une zone propice. Concrètement, il faut que celle-ci soit aérée afin d’éviter que vous respiriez la fumée de la cuisson. Elle doit également être éloignée de tout objet ou tout élément susceptible de s’enflammer. Évitez donc les porches en bois, les petites pièces, les micros-terrasses ou un terrain dont l’herbe est extrêmement asséchée par le soleil.

2. Que faut-il pour démarrer le feu ?

Quelques éléments sont indispensables. Parmi ceux-ci, il y a notamment le papier journal ou les cartons d’œufs. Ces deux éléments s’enflamment facilement et sont bien souvent gratuits. A cela, s’ajoutent des allumettes ou un briquet et du charbon de bois.

3. Quelle technique employer ? 2 techniques efficaces s’offrent à vous.

a. La technique du volcan

L’idée est de faire une sorte de puits avec une bouteille en plastique. Placez cette bouteille au centre de votre barbecue, ajoutez tout autour du papier journal. Celui-ci est roulé en bandelettes qui sont ensuite placées en cercle. L’idée est que cette construction ressemble à un petit volcan. Faites ensuite un la même chose avec le charbon de bois. Quand le tas est terminé, retirez la bouteille. Allumez un morceau de journal et placez-le au centre du trou formé par la bouteille. Attendez ensuite que les braise soient bien rouges et… c’est parti !

b. Les sarments de vignes

Si vous avez la chance d’habiter à proximité des vignes, un bon moyen de démarrer votre BBQ est de placer du papier journal sous des sarments de vignes. De plus, ils apportent une saveur particulière et agréable à vos grillades.

Si vraiment (vraiment) vous ne vous en estimez pas capable ou vous préférez jouer la carte de la facilité, il vous reste toujours l’opportunité d’acheter un barbecue… électrique.

Bon babecue !

Belle semaine !

lundi 24 juin 2019

Menu à très bas IG du lundi 24 juin 2019

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Smoothie vert
ici

















Petits pains au lupin
ici












 



Ce midi PL
Radis rose avec un peu de beurre salé
Salade asiatique au poulet
ici







 




Abricots


Ce soir GP
Salade de tomates (idées d'assaisonnement sans gras ici)
Roussette sauce aux fanes de radis
ici















 
servie avec du quinoa
Un yaourt 0%



Bonne journée !

dimanche 23 juin 2019

Crèmes à la pistache (IG bas)


Une recette inspirée du blog Un déjeuner de soleil







Ingrédients pour 2 personnes
20 cl de lait animal ou végétal
5 cl crème liquide entière ou soja
30 g de fructose ou autre sucre naturel
35 g de pâte de pistache
15 g crème d’orge
1 jaune d’œuf
Quelques pistaches concassées non salées


Préparation
Faites fondre à feu doux lait et sucre dans une casserole.
Mettez la pâte de pistache dans un bol et ajoutez très progressivement au début et en mélangeant le lait/sucre.
Dans un autre bol, mettez la crème d’orge et ajoutez progressivement en remuant la crème liquide.
Versez petit à petit et toujours en remuant la préparation à la pistache.
Mettez le tout dans la casserole et en remuant énergiquement au fouet, amenez au frémissement, le mélange va épaissir.
Hors du feu ajoutez le jaune d’œuf, fouettez bien puis mettez à feu doux 2 minutes environ en remuant à la spatule. La crème sera onctueuse un peu comme une crème pâtissière plus souple.
Laissez tiédir dans la casserole en remuant de temps en temps pour éviter la formation d’une croûte puis versez dans des coupelles.
Mettez au frais quelques heures (les crèmes peuvent être préparées un ou deux jours à l’avance).
Au dernier moment, saupoudrez de pistaches concassées.





Cette crème se marie très bien avec des framboises







Dimanche 23 juin 2019

Bonjour la maisonnée !





Le magazine 60 millions de consommateur a analysé une soixantaine de sauces tomates haut et bas de gammes.
Résultat : trop de sel, trop de sucre et des pesticides considérés comme perturbateurs endocriniens…
Et ce n’est pas parce qu’il est indiqué que ce sont des sauces tomates de Provence ou d’Italie qu’il faut foncer tête baissée.
La moitié des pots testés contenaient des résidus de pesticides et même si les quantités mesurées ne dépassaient pas le seuil réglementaire, cela n’a rien de rassurant.
Pour atténuer l’acidité de la tomate, les industriels n’hésitent pas à abuser du sucre ajouté.
Tiens savez-vous que le bicarbonate de soude est efficace pour enlever l’acidité éventuelle de votre sauce maison ?
Pour choisir une bonne sauce tomate, je pense qu’il est préférable de se tourner vers le bio.
Mais attention, acheter bio ne dédouane pas de bien lire la liste des ingrédients car beaucoup contiennent du sucre ajouté, trop de sel, voire quelques additifs.
Pas facile de trouver une bonne sauce tomate en boîte, mais il y en a.
Cela ne vaudra jamais de toute façon la bonne sauce faite maison en été, durant la pleine saison des tomates bien mûres.


Bonne journée et à tout à l'heure pour le goûter !

Imprimer