image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

samedi 3 mars 2018

Rendez-vous dans la véranda - Mars 2018



Bonjour, bonjour !
Vous connaissez peut-être la chanson d’Henri Salvador "♫♫ Faut rigoler, faut rigoler ♫♫ »
Et bien il ne croyait pas si bien dire, car il s’avère que le rire est excellent pour la santé.
A telle enseigne que les râleurs chroniques auraient plus de risques d’infarctus que les autres.
Cela vaut la peine de se pencher sur le sujet !

Rire c’est une façon comme une autre de faire du sport.
Et oui ! Figurez-vous qu’en riant on fait fonctionner pas moins de 130 muscles.
Lorsqu’on rit, on agit sur notre diaphragme qui tressaute. En gigotant ainsi, il tonifie les organes proches de lui comme l’estomac, le foie, la rate, les intestins…
Le rire a également un effet détente sur nos muscles du haut du corps et stimule notre cœur et nos poumons et diminue notre tension artérielle.

On respire mieux aussi.
Lorsqu’on rit, mécaniquement, différents muscles sont activés puis lorsque nous cessons de rire, se produit un relâchement musculaire, une forme de relaxation.
Ceci nous permet de respirer mieux et plus profondément avec pour bénéfice de bien oxygéner nos organes… et notre cerveau !
Ne se sent-on pas mieux après un bon fou rire ?!
Notre sommeil s’en trouve aussi amélioré.

A ne pas négliger, son action sur le stress.
Rire est une excellente façon de se décontracter car il libère de la dopamine, cette bienfaisante hormone du bonheur.
Pas facile de rire lorsqu’on est stressé mais cela peut aussi permettre de prendre du recul et de dédramatiser : une histoire drôle, un film comique, il faudra y penser !
Tenez, pour moi, il suffit de me passer « les temps modernes » de Charlie Chaplin pour que j’éclate de rire à chaque fois. C’est imparable !!
A consommer sans modération donc, c’est tellement agréable de se sentir plus optimiste et d’appuyer là où ça fait du bien.
Quitte à rire de soi s’il le faut, excellent exercice pour relativiser le mieux possible.
Ne dit-on pas : il vaut mieux en rire qu’en pleurer ?!

Comme je l’écrivais plus haut, le rire agit bénéfiquement sur le cœur, la circulation sanguine.
Il facilite également la digestion, masse nos intestins et aide à réguler notre transit.
Il réduit donc tous nos désagréments quotidiens… et participe ainsi à ce que nous allions mieux, en dopant notre système immunitaire.
D’ailleurs, le rire intéresse la médecine qui a noté qu’il produit différentes hormones qui agissent comme anti-douleur. A ce titre, il existe aujourd’hui des soins par le rire, car le rire a une action non négligeable sur nos cellules.
Et oui, le rire nous soigne en mettant une barrière devant nos maux.
Je ne dis pas que c’est une solution à tout mais cela peut être une aide efficace, autant le savoir.

L’avantage avec le rire, c’est qu’il est contagieux, dès l’instant où il est bienveillant.
Il ne faut donc pas hésiter à contaminer autour de vous.
Soignons-nous les uns les autres.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Imprimer