image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mardi 28 février 2017

Vos menus Ig bas du mardi 28 février 2017

Bonjour la maisonnée !



Retour sur l'histoire de Mardi gras qui se fête ce mardi et pourquoi fête-t-on Mardi gras ?
Cette fête païenne célébrant la fin de l'hiver est devenue une célébration chrétienne marquant l'entrée en Carême.

Quelle est l'origine de Mardi gras?
C'est une fête païenne romaine célébrant la fin de l'hiver, les Calendes de mars, pendant laquelle les interdits étaient transgressés et les déguisements autorisés. Elle fut plus tard christianisée, pour marquer l'entrée en Carême, période de jeûne et de prière qui commémore les 40 jours passés au désert par le Christ. «Mardi gras» précède donc le mercredi des Cendres.


Le Mardi gras ouvre la période pascale, jusqu'à la fête de la Résurrection du Christ. Avant l'austérité du Carême, ce jour permet la joie et l'abondance. Mardi est appelé «gras» en référence aux aliments considérés comme riches, dont on se prive pendant le Carême: viande, beurre, sucre... Avec la Réforme protestante, qui a remis en cause le Carême, Mardi gras est surtout identifié aux pays catholiques et orthodoxes. Dans les pays anglo-saxons, certains protestants ont conservé un équivalent, sobrement intitulé «Shrove Tuesday»: Mardi de la confession, ou Mardi de l'absolution.

D'où vient la tradition du carnaval?
Mardi gras est l'occasion des carnavals, dont ceux de Nice, avec ses chars fleuris, et de Dunkerque, où l'on jette des harengs à la foule, sont célèbres en France. En Belgique, les gilles de Binche.  Carnaval vient du latin «carne vale», qui signifie «adieu à la chair». Les chrétiens marquent ainsi la privation du Carême par un dernier jour de réjouissance, tant alimentaire que vestimentaire. Par le déguisement, le carnaval invite aussi à la dérision.
Quid des crêpes?
La coutume de manger des crêpes, des gaufres, des beignets, ou encore des pancakes dans les pays anglo-saxons, vient à l'origine de la nécessité d'épuiser les réserves d'œufs et de beurre qui ne seront pas utilisées durant le Carême.

Belle semaine!

7 commentaires:

  1. Hé bé Mireille
    Je ne connaissais pas tout çà.
    Je ne pense pas passer par Dunkerque aujourd'hui car les harengs sur la tête me plaisent moyennement !
    Je vais manger des crêpes aujourd'hui et essayer de me rationner un peu pendant le carême.
    Je cherchais une motivation, je l'ai peut-être trouvée !Qui sait ! enfin 40 jours c'est très long!
    J'arrêterai avant si je vois une tonsure sur le haut de ma tête !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela peut être un bon exercice que d'éviter les harengs ! Tu devrais tester !

      Supprimer
  2. Un jour j'ai reçu les oranges des gilles de Binche, j'ai pas apprécié non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que j'ai déjà "un pète au casque", alors !

      Supprimer
  3. On en apprend des choses avec toi Mireille ...moi non plus je ne connaissais pas cette origine du mardi gras ...ni ces traditions de lancer des harengs ou des oranges à la foule ...
    Merci Mireille de nous "instructionner" ..😀

    RépondreSupprimer
  4. On en apprend des choses avec toi Mireille ...moi non plus je ne connaissais pas cette origine du mardi gras ...ni ces traditions de lancer des harengs ou des oranges à la foule ...
    Merci Mireille de nous "instructionner" ..😀

    RépondreSupprimer

Imprimer