image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

jeudi 30 juin 2016

Menu IG bas sans gluten ni lactose du jeudi 30 juin 2016



Bonjour la maisonnée !
Un menu proposé par Lucia




P'tit déj PL
Pain cake aux graines 













Miel d’acacia
1 yaourt soja


Déjeuner PL
Blinis de courgettes













Filets de poisson sauce soleil












Salade de concombre
1 bol de framboises


Dîner GP 
Curry de PST, pois chiches et légumes
ici













Salade verte (idée d'assaisonnement sans gras ici)
1 tranche de pastèque



Bonne journée !

Boîte à bonheurs - Juin 2016



Photo du site lartdelacuriosite



Vous avouerez que ce serez trop bête de les oublier, tous nos petits bonheurs du jour.
Alors vite, on les range dans la boîte !

Papotons au salon - Juin 2016




Vous avez peut-être déjà entendu parler de ces nouveaux logos nutritionnels qui vont bientôt faire leur apparition dans les rayons des supermarchés en France.
Ces logos sont sensés nous aider à connaître la qualité des produits que nous achetons et s'ils sont bons ou pas pour notre santé.
Le ministère de la santé s'inquiète et à juste titre : 1/3 des français sont en surpoids et le nombre de diabétiques augmente.
L'agence chargée de la sécurité alimentaire, l'ANSES a proposé de tester 2 logos auprès de consommateurs, puis en septembre prochain dans une cinquantaine de supermarchés.
Soit.
Si cela peut aider pourquoi pas ?

Oui mais voila... ben oui, il y a un hic...
Un article que j'ai lu met en cause l'impartialité des juges qui vont déterminer les qualités nutritionnelles des aliments.
Trois membres de ce comité ont démissionné marquant ainsi leur désapprobation face à des membres qui ne seraient pas impartiaux.
Pas impartiaux car en liens étroits avec des industries de l'agro alimentaire.
Êtes-vous étonné ? Moi pas...
Il y a des enjeux financiers colossaux derrière ces logos et nul doute que les lobbyings vont fonctionner à tout va dans les plus hautes sphères... alors pour ce qui est de notre santé...

Nous n'avons pas fini de conseiller encore et encore de bien lire la liste des ingrédients de tout ce qu'on achète et de ne surtout pas se fier aux seules indications figurant sur le devant des emballages... comme ces futurs logos.

mercredi 29 juin 2016

Petites pizzas d'aubergines (IG bas)



Une recette de Gigi Lachipy, une amie du groupe FB





Ingrédients pour 2 personnes
1 aubergine
30 cl de sauce tomate
2 gousses d’ail hachées
Fromage de brebis ou mozzarella
Huile d’olive
Origan, basilic
Sel, poivre


Préparation
Coupez l’aubergine en rondelles de 1 à 1.5 cm, salez et laissez reposer 30 mn.
Pendant ce temps, faites rissoler doucement l'ail haché et ajoutez la sauce tomate, un peu d'origan et du poivre.
Faites cuire au four à 180°C les rondelles d'aubergine huilées au pinceau.
Lorsqu’elles sont cuites, ajoutez sur les rondelles la sauce tomate généreusement et déposez du fromage.
Repassez au four 5mn.  Et décorez de basilic ciselé avant de servir.


Les pizzas de Nicole

Les pizzas de Mariline, une amie du groupe FB






La menthe



Un article proposé par Domino




La menthe est la plus célèbre de nos plantes médicinales, et l'une des plus riches.
Si vous ne pouvez pas la faire pousser vous­-même ou l'acheter bio, elle a de fortes chances d'être bourrée de pesticides et d'avoir été irradiée.
Quand au parfum des glaces, chewing-gums, bonbons, thés, sirops, dentifrices, liquides vaisselle, médicaments, cigarettes, etc.....vous aurez souvent affaire à l'arôme naturel de menthe.
Composition de l'arôme naturel : propylène glycol E1520 qui est un solvant chimique irritant fabriqué par la société BASF (le plus grand groupe au monde de chimie allemand) qui en mai 2016 se met sur les rangs pour racheter la société Monsanto (source Les échos).
Je vous conseille d'acheter vos huiles essentielles BIO en vérifiant toujours le nom latin complet, je pensais jusque là que les sigles HEBBD et HECT étaient signe de qualité, j'ai un gros doute.
J'ai trouvé des différences de prix de 1 à 6 entre une huile essentielle sans certification et une bio.

Il faut prévoir un pot de menthe sur son rebord de fenêtre ou en faire pousser dans son jardin pour avoir un remède naturel.
Dans le jardin, pour éviter d'être envahi par notre pied de menthe (se propage comme l'ortie), le mettre dans un gros pot, puis planter le tout directement en terre, en veillant à ce que le bord du pot soit légèrement au dessus du niveau du sol, pour éviter que les racines ne débordent du pot.
La menthe pousse près des points d'eau ou dans les zones humides et n'aime pas les sols secs.
Elle appartient à une grande famille botanique : les Lamiacées. On connaît bien ses proches cousines (la sauge, le thym, la mélisse...)
Le succès phénoménal de la menthe tient dans son goût rafraîchissant, fort, puissant, inimitable.
– elle dégage les voies respiratoires (inhalation)
– elle agit contre la sinusite, la rhinite et les maux de tête (massage des tempes)
– elle calme les maux de dents (frotter avec des feuilles ou 1 goutte d'huile essentielle)
– elle facilite les problèmes de digestion comme ballonnements, aérophagie (infusion)
– elle évite le mal des transports (terre, air, mer) 1 goutte d'huile essentielle sur la lèvre.
– elle soulage les coups de soleil et les démangeaisons (infusion froide)
– elle apporte une fraîcheur instantanée aux sensations de jambes lourdes (quelques gouttes d'huile essentielle ajoutées à une crème pour des massages de bas vers le haut)
– elle peut réduire les risques de maladies cardiovasculaires (préparations culinaires)
– elle stimule le foie et favorise la sécrétion de la bile
– elle a un pouvoir antioxydant qui est 3 fois supérieur à celui de la tomate.
– elle a aussi un effet antispasmodique, calmante, analgésique, tonifiante musculaire, antiseptique, aphrodisiaque surtout sur les messieurs.

La menthe s'utilise de toutes les manières possibles, à commencer dans l'alimentation : tisanes, thés, crèmes, sauces, cocktails, salades, desserts.

Il est bon de prendre une infusion de menthe pour accroître l'effet homéopathique et non le contraire comme l'avait indiqué à un moment les homéopathes, cette contre vérité a desservi la menthe.

Et si vous mettez quelques gouttes d'huile essentielle dans votre produit pour nettoyer vos sols, les fourmis ne viendront pas s'y promener, elles ont horreur de cette odeur.

Plusieurs menthes connues parmi les 600 espèces répertoriées
• La menthe poivrée, espèce hybride (Mentha piperita) ou menthe anglaise, est la plus vendue en huile essentielle (acidité gastrique, asthénie, moustique, zona, mal des transports. En massage avec une huile végétale, elle soulagera vos jambes lourdes.
Attention, elle ne doit pas être diffusée en atmosphère et peut réduire l'absorption de médicaments destinés à réduire l'acidité de l'estomac.
A éviter quand on manque de fer.



• La menthe des cerfs (Mentha cervina) : cette menthe est très intéressante pour la cuisine, elle est idéale pour préparer des boissons rafraîchissantes. Ses feuilles ressemblent un peu aux feuilles d'estragon et sont fortement aromatiques.



• La menthe aquatique (Mentha aquatica) : la plus commune, on la trouve au bord des ruisseaux

 Photo du site phytoimages


• La menthe pouliot (Mentha pulegium), aussi dénommée herbe aux puces, herbe de Saint-Laurent se trouve dans les endroits humides. Elle est cardiotonique par excellence, ainsi qu'un très bon stimulant digestif.

Photo du site bing


• La menthe verte (Mentha spicata) : ou menthe vraie ou nanah ou menthe marocaine, rappelle à l'odeur le goût d'un chewing-gum bien connu, c'est un calmant nerveux, un fluidifiant pour les bronchites aiguës ou chroniques.


Photo du site loghouseplants



• La menthe sylvestre (Mentha sylvestris) ou menthe des bois : c'est la menthe la plus répandue dans les jardins, bonne pour un remède respiratoire ou comme calmant nerveux.


Photo du site astea-cidrea



• La menthe des champs (Mentha arvensis) : cette menthe familière aussi est l'une des plus stimulantes en cas d'indigestion mais aussi pour les céphalées et migraines


Photo du site naturespot



La menthe est toxique à haute dose comme tout produit efficace, pour les petits enfants, les femmes allaitantes, et les femmes enceintes.

Menu IG bas vite fait du mercredi 29 juin 2016

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Muesli maison au lait d'amande (à préparer la veille)
ici













Un thé citron


Déjeuner PL
Petites pizzas d'aubergine (recette à venir)











Salade de concombre
Abricots


Dîner GP
Radis rose
Galette de sarrasin, épinard et lait de coco
ici










 


Fraises




Bonne journée !

mardi 28 juin 2016

Far aux pruneaux façon Bibi ( Phase 2 - IG bas)





Ingrédients
50 g de farine de sarrasin
50 g de farine T150
4 œufs
20 g de fructose
350 ml de lait (pour moi soja)
350 g de pruneaux


Préparation
Battez les œufs et le fructose, ajoutez les farines et le lait petit à petit pour éviter les grumeaux.
Huilez un moule à cake ou utiliser un moule en silicone : déposez-y les pruneaux et la pâte par-dessus.
Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant 55 min environ : vérifiez la cuisson, le far ne doit pas trembloter.





Vos menus du mardi 28 juin 2016

Bonjour la maisonnée !


Une petite phrase toute faite : qui dort dîne !



Photo du site www huffingtonpost fr


L'avis n'est pas médical mais commercial. Au Moyen-Age, le voyageur qui voulait dormir dans une auberge, était prié également d'y dîner..

Scientifiquement, cette injonction ne vaut pas grand-chose. Durant notre sommeil, nous continuons à consommer de l'énergie pour maintenir nos fonctions vitales et notre activité cérébrale. Et, au final, on brûle plus de calories la nuit qu'entre le déjeuner et le dîner ! Du coup, se mettre au lit sans notre quota d'énergie, c'est prendre le risque que notre organisme, criant famine, ne reste en état de veille ou que notre estomac vide, tenaillé par la faim, nous réveille.

Pour profiter de belles nuits, limitez le gras, consommez normalement des protéines, qui ralentissent la digestion et privilégiez les légumes secs, le riz complet et le quinoa

Belle semaine !

lundi 27 juin 2016

Courgette Orloff (IG bas)

 Ou comment détourner une recette !







Ingrédients pour 2 personnes
1 belle courgette
Quelques tranches de bacon (composition à vérifier pour les personnes sensibles au gluten)
Du comté
1 verre de quinoa
Bouillon de légumes ou de volaille dégraissé (composition à vérifier pour les personnes sensibles au gluten)
Sel, poivre


Préparation
Coupez les extrémités de la courgette et incisez-la profondément sans la couper complètement, de manière à pouvoir y glisser bacon et fromage. Salez et poivrez
Coupez bacon et comté en morceaux et intercalez-les dans chaque incision.
Préparez le bouillon : il vous faudra le double de quantité par rapport au verre de quinoa.
Rincez bien le quinoa sous l'eau puis versez-le dans le fond d'un plat à gratin.
Ajoutez le bouillon, sel, poivre et déposez la courgette par-dessus.


Enfournez pour une heure (200°C pour moi), couvrez d'un papier d'alu en cours de cuisson si nécessaire.

La prochaine fois, je mettrai plus de bacon et de fromage.


La version de Joelle, amie du groupe FB, sans le quinoa et avec mozzarella, avant passage au four



Le plat de Mireille



Le plat avant cuisson de Daisy, une amie du groupe : fromage de chèvre et viande des Grisons



Le plat de Pascale, une amie du groupe FB, avant cuisson et après














Menu à très bas IG du lundi 27 juin 2016

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj
Jus de citron pressé dans un peu d'eau tiède
Pain au levain farines orge mondé, pois chiche, son de blé et graines de courge
ici













Confiture d'abricot
ici













Thé vert


Déjeuner
Courgette Orloff sur lit de quinoa (recette à venir)










Salade verte
Une pêche


Dîner
Jambon blanc dégraissé
Taboulé menteur
ici












 Un yaourt 0% ou soja avec des fruits rouges




Bonne semaine !

dimanche 26 juin 2016

Rochers crus choco-coco (IG bas)


Une recette de Delphine

 





Ingrédients pour 7 à 8 rochers
18 amandes
1 poignée de graines de tournesol
2 cuillères à café de graines de chia
Sirop d'agave
1 cuillère à café de cacao 100%
6 abricots secs
Noix de coco râpée
1 cuillère à soupe de son d'avoine
1 cuillère à café d'huile de coco
1 pincée de sel


Préparation
Concassez les amandes et les graines de tournesol.
Mettez le chia dans un peu d'eau pour que cela forme un gel (au bout de 10 mn).
Dans un récipient mélangez les amandes et graines de tournesol concassées, le cacao, le sirop d'agave à votre convenance (il sert un peu de mélasse pour tenir les rochers), de la noix de coco râpée, le son, le sel et coupez en petits morceaux les abricots secs.
Ajoutez le gel de chia et mélangez encore.
Finissez par l'huile de coco non chauffée, formez les boules et roulez-les dans la noix de coco.
Mettez au frais pour 2 heures environ avant dégustation.




Imprimer