image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

dimanche 30 octobre 2016

Dimanche 30 novembre 2016



Bonjour la maisonnée !




C’était une dame âgée qui retournant à sa voiture garée sur le parking du supermarché où elle venait de faire ses courses, aperçut 4 hommes sur le point de partir avec son véhicule.
Elle avait pris des cours de tir, ne se sentant plus trop en sécurité, et avait acheté un petit revolver qu’elle gardait toujours dans son sac, même s’il était vide de toute cartouche.
Sans hésiter, furieuse de voir qu’on voulait lui voler sa voiture, elle laissa tomber ses commissions, se saisit de son revolver et s’approchant d’un air très menaçant des quatre hommes qui montaient dans sa voiture, les menaça de son arme en criant :
«  Faites très attention, je sais m’en servir et je n’hésiterai pas. Sortez de là et filez ! »
Les quatre hommes, contre toute attente, n’ont pas demandé leurs restes et ont pris la poudre d’escampette.
La petite dame, toute tremblotante et se rendant compte après coup des risques qu’elle avait pris, ne s’en sentait pas moins fière !
Elle récupéra ses courses, les mit dans la voiture et s’assit derrière le volant.
Mais là, impossible de mettre le contact, la clé refusant de rentrer dans la serrure…
Elle essaya plusieurs fois en vain… que se passait-il ?
En regardant l’intérieur de la voiture, elle se rendit compte soudain…. que ce n’était pas sa voiture !!
Elle sortit précipitamment du véhicule avec ses courses et retrouva son véhicule garée juste l’allée d’à côté… quel embarras !
Honteuse, elle décida d’aller au commissariat pour relater les faits.
Arrivée au poste, elle raconta sa mésaventure toute désolée à l’agent qui la reçut.
Elle vit d’abord de la surprise dans les yeux du fonctionnaire et tout à coup, il partit d’un grand éclat de rire !
« Accompagnez-moi » lui dit-il
Dans une pièce, quatre hommes encore pâles de terreur, étaient en train de remplir une déclaration pour le vol avec violence de leur véhicule par une petite dame de 1.60 mètre portant lunettes, cheveux bouclés et brandissant un revolver.
L'affaire fut classée sans suite.


Passez un bon dimanche et à tout à l'heure pour le goûter !

3 commentaires:

  1. Hahahaha !!! un bel éclat de rire à la lecture de ton histoire DoG !!!! ☺☺☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le genre de chose qui aurait pu m'arriver !
      Je suis déjà partie avec une voiture qui n'était pas la mienne en voulant poster une lettre, quand je m'en suis aperçue, j'ai fait le tour du quartier, un monsieur m'attendait tranquillement, il avait compris !!
      Je me suis aussi trompé de chauffeur et ai roulé une pelle à un monsieur qui attendait quelqu'un, mon mari était deux voitures derrière !
      Dans les années 1970, toutes les voitures se ressemblaient !

      Supprimer
    2. Alors toi !! Tu préfères en faire deux qu'en louper une !!!
      C'est depuis je suppose que ton mari t'a offert ta première paire de lunettes !!

      Supprimer

Imprimer