image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

samedi 31 décembre 2016

Houmous (IG bas)







Ingrédients
300 g de pois chiches cuits et égouttés ou 100 g de pois chiches crus
2 à 3 cuillères à soupe de tahin (purée de sésame) - en GP uniquement
Jus de citron
Sel
1 à 2 gousses d’ail ou une petite cuillère à café de pâte d’ail
Cumin, paprika (facultatif)


Préparation
Si les pois chiches sont crus, faites-les tremper la veille et faites-les cuire dans un grand volume d’eau pendant 1 heure ½ en salant en fin de cuisson. Égouttez et conservez un peu de jus de cuisson.
Si les pois chiches sont en conserve égouttez-les et conservez un peu de jus.
Mixez par petites quantités les pois chiches en ajoutant un peu d’eau de cuisson.
Au fur et à mesure, ajoutez le tahin (en GP), du jus de citron, de l’ail, du sel, jusqu’à obtenir une texture homogène et crémeuse.
Vérifiez l’assaisonnement et mettez au frais en attendant de servir.
Vous pouvez saupoudrez de cumin et paprika au dernier moment selon votre goût.




Menu festf IG bas du samedi 31 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !
Prêtes et prêts pour dire adieu à l'année 2016 ?!
Une dernière soirée à faire la fête avec des amis, un repas en famille ou en tête à tête, ou bien encore une soirée tranquille, devant la télé... peu importe, pourvu qu'elle soit douce cette dernière soirée de l'année.

Et voici nos dernières suggestions de l'année !


Entrée
Pour l'apéro pensez à l'houmous : délicieux avec des bâtonnets de légumes crus (recette à venir)














Huîtres

Saumon fumé

servi avec du bon beurre et du pain de mie


Plat
Suprêmes de pintade aux morilles
ici












accompagnés d'une purée de brocolis

Salade
Fromage


Dessert 
Bûche dacquoise coco au crémeux thym citron et chutney minute de fruits rouges
ici













Et pour le café...
Quelques truffes chocolat et mascarpone
ici

















Bon réveillon !
Photo du site rochefortenterre-tourisme

Boîte à bonheurs - Décembre 2016



Photo du site recueil-de-png.centerblog


Il nous fallait bien évidemment une jolie boîte adaptée à l'ambiance de ce mois de décembre.
Je vous souhaite d'ores et déjà plein de petits et grands bonheusr à partager avec tous ceux que vous aimez.
Pensez à venir les ranger précieusement ici, ils seront bien au chaud !

Papotons au salon - Décembre 2016




Photo du site cestbientotnoel

Et voila... dernier mois de l'année... encore une année qui a filé bien vite !
Et ce dernier mois n'est pas le plus calme, nous allons être bien occupés à préparer les fêtes.
Les cadeaux pour petits et grands, les menus à imaginer, à moins d'être invité !

Surtout, surtout, ne vous prenez pas la tête d'avance en vous demandant comment vous allez pouvoir gérer les IG avec toutes ces agapes.
Nous en avons parlé ici

Pour mon menu de Noël, j'ai trouvé ma recette de bûche... mais il me manque tout le reste... je vais fouiner !
Et vous ?!

vendredi 30 décembre 2016

Menu végétarien IG bas du vendredi 30 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Pain farines d'orge et lupin
ici













Crème d'azukis
ici
















 Thé vert


Ce midi PL
Crème de champignons
ici












Salade de lentilles à l'orange et avocat
ici












 Un yaourt nature


Ce soir 
Vermicelles de soja sautés au tofu et multi-légumes
ici













Une poire




Bonne journée !

jeudi 29 décembre 2016

Menu sans gluten ni lactose IG bas du jeudi 29 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !
Aujourd'hui on conjugue IG très bas et sans gluten ni lactose



P'tit déj
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Pancakes à la farine de pois chiches
ici













Purée de noisettes
Thé vert


Ce midi 
Salade de céleri râpé
Poêlée d'endives aux pommes et aux petits lardons
ici













Un yaourt soja
Une orange


Ce soir
Soupe de légumes tomates, courgettes, curry (légumes surgelés)
Filets de poisson sauce clémentine
ici











servis avec du quinoa
Une compote de pomme maison à la cannelle



Bonne journée !

mercredi 28 décembre 2016

Menu vite fait IG bas du mercredi 28 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !
On continue la semaine avec des IG tout légers


P'tit déj
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Verrine de chia au chocolat et fruits frais selon la saison (vous pouvez préparer la veille)
ici














Un thé


Ce midi PL
Quiche sans pâte
ici













Salade d'endives
Clémentines


Ce soir 
Soupe de pois chiches et tomates
ici













Salade de crevettes tièdes
ici













Une poire



Bonne journée !

mardi 27 décembre 2016

Cramique aux canneberges (IG bas)


Il s'agit, bien entendu, d'un faux cramique ! Spécialité belge, le vrai cramique ou kramiek est un pain fait de farine de froment enrichi de lait, de beurre, garni de raisins de Corinthe et avec le temps, on lui a ajouté des œufs

On le mange à toute heure, beurré, tartiné de tout ce que vous voulez. Ce n'est pas une brioche pas plus qu'un "craquelin", encore une spécialité belge truffée de sucre perlé

La recette qui suit a été faite avec du levain naturel et exécutée par Dog, élève qui a reçu la mention honorifique "grande dis"






Ingrédients :
150gr de levain intégral T150 tout point ou prêt à l'emploi
150gr de farine intégrale T150
150gr de farine intégrale Grand Epeautre
30gr de gluten
90ml de lait de soja
100gr de compote de pomme ssa
120gr de tofu soyeux à mixer
60gr de fructose (ou sucre de bouleau (xylitol) si vous préférez)
7gr de Fleur de Sel
Arôme vanille en dernière minute
75gr de purée d'amande blanche en dernière minute
+
75gr ou plus de canneberges** ou cramberries ou baies de goji
Un peu de blanc d'œuf battu avec du lait végétal ou rien que du lait ou du sirop d'agave dilué dans de l'eau pour badigeonner

**Si les canneberges sont enrobées de sucre, mettez à tremper impérativement et essorez dans du papier absorbant
Les canneberges peuvent être enrobées de farine pour éviter qu'elles ne glissent vers le fond de la préparation

Déroulé :
Faire un lait de levain avec le levain : le lait à température ambiante et un peu de farine prélevée. Battre le mélange et laissez reposer 10 minutes


Ajoutez la compote, le tofu mixé, la farine, le gluten, le fructose ou autre, le sel et pétrir avec le pétrin, vitesse 1 par exemple
On ajoute l'arôme et ensuite la purée comme si c'était du beurre.  En dernière minute, on ajoute les fruits que l'on aura fait gonfler dans de l'eau et sécher avec du papier absorbant.
Farinez les canneberges légèrement pour qu'elles accrochent à la pâte
Le pétrissage prend 10 à 12 minutes voire un peu plus.  Attention, cette pâte colle !


Faire un étirage (étirer la pâte vers soi et laissez retomber) dans le bol avec le racloir en faisant tourner votre bol pour que toute la pâte soit travaillée

  



Transférez dans un contenant fermé et laissez pousser jusqu'à doublement à peu près.  Cette pâte a pris du temps même à température ambiante et placée à côté du radiateur

Au bout, faites à nouveau des rabats en vous servant du racloir, à même le bol
On façonne une boule avec juste un peu de farine que l'on placera sur un papier sulfurisé ou feuille en silicone et on entoure notre cramique d'un cercle amovible


 




On passe à l'apprêt et on surveille.  Tout va plus vite à partir de cette étape.  1 heure a suffit !
Attention ! il ne faut pas que la pâte retombe !
On préchauffe son four entretemps, on monte jusqu'à 200°/210°/220° (à vous de juger)
Badigeonnez votre cramique
On ne fait pas de coup de buée et on ne grigne pas

Cuire les 10 premières minutes sur la plus haute température choisie puis baissez de 10° ou 20° et poursuivez la cuisson encore 20 minutes pour terminer sur 200° et prolongez de 5 minutes de cuisson

Votre cuisson est tributaire du support également et vous pouvez arrêter votre four et ouvrir la porte du four pour que la première humidité s'échappe
N'hésitez pas à vérifier votre cuisson, la mie est humide et donc plus difficile à cuire

Ressuage final sur grille

Le résultat vous donne une mie goûteuse grâce à la pomme et au tofu qui ont essayé de remplacer le beurre et l'œuf ainsi que le lait traditionnel

*Ma réalisation :





Les durées et températures de cuisson peuvent être totalement différentes selon le mode de cuisson des fours, les programmes et le choix de l'ustensile pour la cuisson
Une prochaine réalisation sera faite à la levure


       

Vos menus Ig bas du mardi 27 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !

La suite des objets les plus sales de notre quotidien !


Photo de Tuxboard


Les éponges ! Les éponges sont humides, regorgent de nourriture... Quand on y réfléchit, c’est le paradis des bactéries ! Elles contiendraient en moyenne 1,2 millions de germes, selon le microbiologiste David Bitton. Attention à jeter régulièrement vos éponges et à cantonner chacune d’entres elles à une seule tâche : vaisselle, surfaces..

Les planches à découper ! La planche à découper, vous n’y pensiez pas ! Et pourtant, elles sont de véritables nids à microbes selon le Dr Jean-Pierre Rageau, généraliste, qui aiment se nicher dans leurs rayures plus ou moins profondes. On y compterait même 200 fois plus de coliformes fécaux que sur le rebord des toilettes ! A bon entendeur...

Le lit ! Matelas, couettes et oreillers accumulent des cellules de peau humaine qui sont propices au développement des acariens de la poussière

Les serviettes de bain ! Tout comme le rideau de douche, nos serviettes de bain fourmillent de bactéries... Peaux mortes, champignons, bactéries, salive, sécrétions urinaires et fécales, projections issues de la cuvette des toilettes… La liste est peu ragoûtante mais surtout présente des risques pour la santé.

Le rideau de douche ! Votre rideau de douche est un appel aux bactéries et aux germes dans l’environnement humide de votre salle de bain ! S’il commence à jaunir et moisir, à force d'être imprégné d'eau et de savon, pensez à le changer !

Le tapis de bain ! Les environnements chauds et humides sont propices aux développement des germes en tout genre, comme le démontrent les études citées précédemment. Les tapis de bains sont par excellence exposés à l'humidité et la chaleur de notre salle de bain. Il est donc important de les laver régulièrement pour éviter la proliférations des microbes !

Souris et clavier d'ordinateur ! Vous pianotez et tapotez dessus toute la journée... Saviez-vous que les claviers et souris d’ordinateurs pouvaient être très mauvais pour la santé ? Un spécialiste de l’hygiène, avait à ce sujet mis en cause les postillons, la toux mais aussi le fait de manger au-dessus de son clavier et ne pas se laver les mains après un passage aux toilettes. Chaleur et humidité aidant, ces objets seraient de vrais vecteurs de germes et de bactéries.

Les téléphones portables ! Nos téléphones portables nous suivent partout, jusque dans l’intimité de nos lits après être passés par le sac, les poches, la table du salon, les toilettes, les transports en commun... Ils ont donc la capacité d’accumuler de nombreuses bactéries et microbes. Une étude de l'Université de Surrey (Royaume-Uni) avait même détecté des germes facteurs d’eczéma et d’intoxications alimentaires après évolution sur des téléphones.

Bonne semaine quand même !

lundi 26 décembre 2016

Cari de poisson au Combava (IG bas)


Une recette du blog Ma Cuisine Bleu Combava





Ingrédients pour 4 personnes
800 gr de poisson blanc coupé en cubes
1 gros oignon rouge émincé
Gingembre frais râpé ou en poudre
Thym
1 cuillère à café de pâte d'ail ou 1 ou 2 gousses d’ail
1 pointe de couteau de pâte de piment (facultatif)
4 à 5 tomates détaillées en petits cubes (j’ai utilisé ½ boîte de tomates pelées et 3 tomates fraîches)
1 cuillère à café rase de curcuma
1 cuillère à café rase de combava
Sel et poivre


Préparation
Dans une cocotte faites revenir l’oignon émincé dans un filet d’eau.
Ajoutez du thym, du gingembre et l'ail.
Laissez cuire 2 minutes et mettez les tomates dans la cocotte.
Salez, poivrez et ajoutez le curcuma, un peu de piment si vous aimez, le combava.
Laissez compoter doucement à découvert pour obtenir une sauce épaisse (1/2 à ¾ d’heure).
Lorsque la sauce est prête, vérifiez l’assaisonnement et ajoutez le poisson en cubes.
Laissez mijoter doucement à couvert environ 10 minutes jusqu'à ce que le poisson soit cuit.

J’ai servi avec du riz (version GP)




L'assiette de Marina qui a remplacé le combava par de la lime




Menu à très bas IG du lundi 26 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !
Un petite semaine pour se remettre des fêtes de Noël avant de passer aux fêtes de fin d'année... quelle cadence !!
Profitons-en pour reposer notre organisme qui a fort à faire pour assimiler toutes ces bombances !!
Plus que jamais, nous avons besoin de repas aux IG tout légers !
Alors pour tous les menus de ces prochains jours, ce seront des IG ne dépassant pas 35.



P'tit déj
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Porridge de chia
ici













Thé


Ce midi PL
Carottes râpées
Cari de poisson au combava (recette à venir)












servi avec du riz sauvage
Salade verte
Une orange


Ce soir
Une soupe de légumes bien épaisse : poireaux, courgettes (surgelées), persil, brocolis, céleri branche et une poignée de lentilles corail
Viande des Grisons ou jambon blanc dégraissé
Un petit bol de fromage blanc 0% ou soja mixé avec des fruits rouges surgelés
















Bonne semaine !

dimanche 25 décembre 2016

Bûche à la mousse de pommes et noix caramélisées (IG bas)

Pas facile de trouver le bon dosage pour faire une mousse de pomme qui ait du goût.
J'ai fait plusieurs essais avant d'y arriver... et je suis parvenue avec cette recette à épater mon cuisinier de frère !!

Je ne vous cacherai pas que cette recette demande de la préparation.
Mais son gros avantage c'est qu'on la congèle, alors on peut parfaitement la préparer plusieurs jours à l'avance !







Ingrédients
Pour la dacquoise aux noix
3 blancs d'œufs
15 g de fructose
75 g de poudre de noix (j’ai mixé des noix entières dans mon moulin à graines)
40 g de sucre glace (fructose mixé)
Sel

Pour l'insert crémeux à la noix
20 cl de crème liquide

4 jaunes d’œufs

50 g de fructose
1 cuillère à café rase d’agar agar
20 g de sucre glace (fructose mixé)
30 g de noix

Pour la mousse aux pommes
5 belles pommes
20 g de fructose
1 cuillère à soupe de calvados
Ghee (ici) ou huile de tournesol
10 g de gélatine
230 g de crème liquide entière
2 blancs d’œuf
15 g de fructose
50 g de fructose
16 g d'eau

Noix caramélisées
100 g de noix décortiquées
1 cuillère à soupe de fructose



Préparation
L'insert crémeux à la noix
Mixez les noix avec le sucre glace (fructose), jusqu’à l’obtention d’une pâte un peu agglomérante.



Faites bouillir 1 minute environ la crème avec l’agar agar. 


Mélangez les jaunes d’œufs avec le fructose jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le mélange aux noix et mélangez à nouveau.

Versez la crème chaude sur le tout.

Mélangez et mettez dans une casserole. Faites cuire à 85°C pendant environ 5 minutes, jusqu’à ce que le mélange épaississe (à mon premier test, je n'avais pas de thermomètre et j'ai fait au jugé en fonction de l'épaississement).


Versez dans un moule, idéalement qui a les mêmes dimensions que votre moule à bûche.




Mettez au congélateur.

La dacquoise
Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Quand ils vont commencer à prendre, ajoutez le fructose.
Dans un saladier, mêlez le sucre glace (fructose) et la poudre de noix.
Ajoutez délicatement les blancs en neige en plusieurs fois.

Versez sur une plaque couverte de papier sulfurisé huilé : j’avais dessiné le pourtour de mon moule et j’ai rempli l’intérieur à l’aide d’une poche à douille.
Mettez au four 25 minutes environ à 180°C. puis laissez refroidir sur une grille.



Les noix caramélisées
Faites chauffer une poêle et torréfiez quelques minutes les noix.
Saupoudrez de fructose et laissez caramélisez.
Versez-les sur une plaque en les séparant bien pour qu'elles ne collent pas entre elles.
Lorsqu'elles sont tièdes, cassez-les en petits morceaux.
Réservez.

La mousse de pomme
Pelez, évidez les pommes et coupez-les en dés.
Faites-les revenir dans une poêle avec du ghee et 20g de fructose si nécessaire (cela dépendra de la saveur des fruits, à vérifier).
Mettez la gélatine dans un bol d'eau froide.
Lorsque les pommes sont bien cuites, mixez-les en une purée très fine.
Versez dans un saladier et ajoutez le calvados et la gélatine essorée à la compote encore bien chaude.
Réservez.
Préparez une meringue italienne. Pour cela versez 50 g de fructose et l'eau dans une casserole et faites chauffer à feu doux.
Surveillez la température. Lorsqu'elle arrive à 80°C, montez les blancs d’œufs en neige tout en continuant à surveiller la température du sucre qui cuit. Dés qu'il arrive à 112-113°C, versez aussitôt le sucre bouillant en filet sur les blancs œufs montés en continuant de fouetter pas trop fort.
Augmentez ensuite la vitesse du robot et fouettez jusqu'au complet refroidissement.



Incorporez délicatement la meringue italienne dans le mélange de purée de pomme.

Fouettez la crème liquide en chantilly avec 15 g de fructose.
Ajoutez-la délicatement à la mousse de pomme.

Il ne reste plus qu'à faire le montage.
Tapissez le moule à bûche d'un film alimentaire en évitant les faux plis au maximum.
Versez la moitié de la mousse de pomme en étalant bien.
Disposez sur toute la surface les noix caramélisées et recouvrez du reste de mousse.


Sortez l'insert aux noix du congélateur et mettez-le sur la mousse puis par-dessus le tout, disposez la dacquoise.
Enfoncez un peu le tout délicatement. Filmez et mettez au congélateur jusqu'au jour J.

Le matin du jour J, sortez la bûche du congélateur et mettez-la au frigo.
Au bout d'une heure environ, retournez-la sur le plat de service, retirez doucement le film plastique et remettez au frigo pour que la bûche décongèle tranquillement.
Il ne restera plus qu'à la décorer.

Prise dans le feu de l'action, j'ai oublié de faire une photo d'une tranche, mais je peux vous assurer que la tenue était parfaite.











Dimanche 25 décembre 2016

Bonjour la maisonnée !
JOYEUX NOËL A TOUS !!



Passez une excellente journée avec, je vous le souhaite de tout cœur, vos proches et tous ceux que vous aimez.
Une journée de partage, de sourires et de rires... et de déballage de cadeaux !

Mon cadeau ce sera tout à l'heure, pour le goûter, avec une toute nouvelle recette de bûche !

Belle fête à vous !!

samedi 24 décembre 2016

Souris d'agneau aux épices de Noël (IG bas)


Recette empruntée au blog Ma Cuisine Bleu Combava
Ce plat est une merveille !

4 heures de cuisson : j'ai commencé la veille pour ne plus avoir à cuire qu'une heure environ le jour J







Ingrédients pour 4 personnes
4 souris d'agneau
2 gros oignons
1 cuillère à café de pâte d'ail ou 2 gousses broyées
2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé
1 cuillère à café de cannelle
2 clous de girofle
10 graines de cardamome
1 cuillère à café de cumin
1 petit piment sec
1 orange bio
2 cuillères à soupe de miel d’acacia
1/2 cube de bouillon déshydraté de légumes (composition à vérifier pour les personnes sensibles au gluten)
Huile d’olive
Sel et poivre


Préparation
Dans un bol, réunissez toutes les épices, du zeste d'orange râpé et l’ail.
Dans une cocotte allant au four, faites colorer les souris dans un peu d’huile.
Salez et poivrez un peu.
Pendant ce temps, faites chauffer la valeur de 2 verres d’eau avec le ½ cube de bouillon, le miel. Réservez.
Retirez la viande et mettez les oignons émincés à la place. Laissez-les colorer puis ajoutez les épices.
Mélangez bien.
Remettez la viande et mélangez à nouveau pour que les épices enrobent les souris.




Versez alors le bouillon chaud.
Fermez la cocotte et mettez au four (140°C), pour 4 heures.
Retournez la viande toutes les heures environ.


Au bout de ce temps, sortez la viande et faites réduire un peu la sauce.
Vérifiez l’assaisonnement, passez au chinois, remettez la viande et servez.

La viande est confite à souhait et ce jus… je ne vous dis que ça !





Imprimer