image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mardi 14 avril 2015

Les doigts habiles : le patchwork

Annie, j'ai glané les informations à gauche et droite. Si il y a quelque chose qui ne te convient pas, fais le moi savoir et je modifierai !

Le terme est anglais soit « patch » qui veut dire petit morceau et « work » qui veut dire travail.

On lui associe un petit frère : « to quilt » qui veut dire matelasser
Cela consiste à surpiquer ensemble les épaisseurs mais peut également être effectué avec la technique de l'appliqué, ce qui veut dire que le motif est cousu avec un ourlet invisible.

On va donc assembler de petits morceaux de tissus. C'est un mode d'expression lié à l'Amérique du 19ème siècle. Les immigrantes en firent un art en retraçant leur histoire à travers leurs créations.

Chaque pièce était unique et chaque communauté ou région avait ses propres tissus et techniques d'assemblage.

Aujourd'hui, les patchworks sont effectués à la machine.

Le plaisir est de créer soi-même des patchworks en assemblant des tissus aux motifs et couleurs différentes. On peut même créer un dessus de lit.

Tous les morceaux de tissus ont leur utilité !

Le matériel :
Le coton a la préférence car il se matelasse très bien
De la doublure
Du molleton
Du fil spécial pour quilter
Aiguille spéciale pour matelassage de préférence courte et de grosseur 8 à 12
Ciseaux pour le tissu
Crayon spécial pour le tissu
Epingles fines
Fil à bâtir de couleur différente du tissu
Feuille de carton ou de plastique rigide

Je vous montre le travail d'Annie :





J'adore Annie ! C'est magnifique, tu as également des doigts habiles !

Prochain atelier, le mardi 28 avril 2015

13 commentaires:

  1. Bravo Annie, c'est vraiment du beau boulot!
    J'ai acheté une machine à coudre il y a maintenant 22 ans....et elle est là, toujours bien rangée, comme neuve! En fait, je ne sais pas l'utiliser grrrr, oui, oui, je vois bien vos sourires ☺!
    Je l'avais achetée, avec plein de bonnes résolutions après la naissance de mon numéro 2 (coucou Sandra ☺), pour coudre des rideaux, des coussins....enfin pleins de trucs quoi! Bref, je la garde, on ne sait jamais....
    Bonne soirée à toutes, et encore bravo Annie,
    ♥☺♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Estelle je fais tout a la main avec des petits points je voulais en prendre un en photot qui est en route mais mon appareil photos ne fonctionne plus . bonne soirée bisous

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    3. Félicitations Annick , c'est très joli et tu as beaucoup de goût.
      J'ai fait une couverture de bébé sur le même principe mais au crochet, cela va plus vite.

      Ne te plains pas Estelle, j'ai fait comme toi il y a beaucoup plus longtemps, au moins 40 ans.
      Quand j'ai voulu me servir de la machine en question, on m'a dit de la huiler, ni une ni deux, j'ai mis de l'huile de table ne sachant pas.
      Ensuite, quand j'ai réessayé j'ai fait imploser une télé couleur toute neuve qui valait à l'époque très chère.
      Depuis, plus jamais de couture, enfin je n'ai jamais commencé !!

      Supprimer
    4. oh Domino, merci pour ton com ☺, je me sens un peu moins seule, là !
      Les petits raccommodages, je les fais à la main, comme toi Annie, enfin, toi, c'est de la couture ☺!
      ♥☺♥

      Supprimer
    5. Très beau travail Annie...ma grand mère maternelle faisait beaucoup de patchwork...et tout comme toi Domino j'ai fait une couverture de bébé en assemblant des petits carrés crochetés...il me reste encore un coussin fait par ma grand mère avec également un assemblage de petis carrés faits au crochet....et j'y tiens bien sûr à ce coussin !!

      Quant à ma machine à coudre...je m'en suis servi quand mes fils étaient petits...mais c'est la pédale qui a un souci...sûrement réparable...mais comme je ne sais pas si je la réutiliserai.....et bien tout est ramassé au fond d'un placard !!!

      Félicitations Annie....très jolis motifs !

      Supprimer
  2. Mais que lis-je ? Vous n'employez pas votre machine à coudre pour celles qui en possèdent une ? Dès que j'ai un souci, je mets la machine en route. Elle m'aide à chaque que j'en ai besoin. Je ne la boude pas et je ne la prends pas pour une extra terrestre. C'est tout simple une machine à coudre, on veut et on peut! Idem pour tous les petits appareils qui sont mis à notre disposition en 2015! Mais je vous le dis, mes dix doigts fonctionnent très bien aussi ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi me concernant Mireille : je n'ai pas de machine à coudre !! ☺

      Supprimer
    2. Oh je suis rassurée connaissant tes goûts sur les travaux d'aiguilles☺

      Supprimer
    3. La mienne a tout fait sauter la 1ère fois que j'ai voulu m'en servir !!!
      A cause d'elle je n'ai pas fait une carrière dans la couture, peut-être serais je devenue aussi célèbre que Coco Chanel !!!!

      Supprimer
    4. Domino Coco avec son escabeau : outil indispensable pour planter des épingles dans les tissus précieux, tendus autour du corps diaphane de grandes asperges : j'aime beaucoup l'idée !!! ☺

      Supprimer
  3. Magnifique Annie, je suis admirative de tes réalisations !!

    RépondreSupprimer
  4. bonjour a toutes merci les filles pour vos compliments . j'en ai d'autres pour plus tard quand j'aurais un autre appareil photos je suis chez moi pour 3 jours et la semaine prochaine je ne reviens pas je vais juste pouvoir vous lires. je vais essayer d'en refaire mes -yeux n'aime pas les petits points et l'artrose dans les doigts pour tenir l'aiguille et les petits bout de tissus. bonne journée a toutes bises

    RépondreSupprimer

Imprimer