image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

vendredi 31 octobre 2014

Aubergines farcies au tofu (IG bas)

Cuites dans la casserole Graniteware



Me suis inspirée de la recette de Lucia, ici

Ingrédients pour 2 personnes :
2 belles aubergines
Un bloc de tofu nature ou aux herbes ou aux olives
1/2 courgette à râper
Un peu de pignons de pin
Crème soja
Jeune oignon émincé ou échalote
Ail en poudre
Extrait de légumes (sans gluten pour les personnes sensibles au gluten ou tamari, poivre, cumin, curcuma, piment d'Espelette ou Zatar à la place du cumin
Bouquet garni séché
Un peu de bouillon de poulet ou de légumes (composition à vérifier pour les personnes sensibles au gluten)
Une boîte de tomates pelées et 2 tomates fraîches, cube de bouillon de poulet ou de légumes (composition à vérifier pour les personnes sensibles au gluten)


Déroulé :
Coupez les aubergines en deux et creusez la chair, la mixer
Râpez la demi-courgette ( courgette normale)
Émincez l'oignon ou hachez l'échalote
Coupez en très petits morceaux le tofu (le bloc est employé selon la grosseur des aubergines)
Mélangez le tout, ajoutez les épices, l'extrait de légumes ou la sauce soja, les pignons et la crème soja de manière à obtenir un mélange homogène mais pas liquide
Farcir les aubergines, parsemez un peu de bouquet garni
Dans le fond de la casserole Graniteware (casserole carbone USA), versez un peu de bouillon
Déposez la grille ou pas
Déposez les aubergines farcies, remettez le couvercle

ou


Préchauffez le four sur 200°, enfournez et cuire sur 200° pendant 10 minutes et poursuivez sur 180° pendant 30 minutes
Faites votre coulis de tomates : le cube et les tomates pelées sont chauffées, les concasser au presse-purée et ajoutez les tomates coupées en morceaux
Laissez prendre goût, ajoutez un peu de poivre si vous le souhaitez et un peu d'ail
Au bout des 30 minutes, sortir la casserole, l'ouvrir et versez votre coulis sur les aubergines et dans le fond de la casserole



Remettez le couvercle et ré-enfournez pour 15 à 20 minutes

Remarque : à part un peu de crème de soja et les cubes, pas de matières grasses ajoutées

C'est délicieux et servi avec riz noir ou sauvage, c'est parfait




Menu végétarien du vendredi 31 octobre 2014

Bonjour la maisonnée !


P'tit déj GP
Jus de fruit
Pain viennois
ici













Confiture de prunes
ici









 Thé vert


Déjeuner PL
Aubergines farcies au tofu (recette à venir)

servies avec du riz sauvage
Salade de mâche avec filaments de betterave crue râpée
Une orange


Dîner GP
Soupe aux orties et lentilles corail
ici
















Salade de carottes râpées au jus d'orange, citron et cumin
servie avec un blanc d’œuf au plat selon l'appétit
Un petit bol de fromage blanc 0% ou soja mixé avec quelques fruits rouges surgelés et un peu de sucre de coco



Bonne journée !

Papotons au salon - Octobre (5)



 
Photo du site coin-des-animateurs


Le salon du chocolat va bientôt ouvrir ses portes à Paris : y en a-t-il parmi vous qui iront ?
Ce doit être un salon très intéressant à visiter dont on ne doit pas sortir indemne !!!

J’ai lu une étude sur le chocolat et apparemment, nous ne sommes pas les plus gros consommateurs, loin s’en faut.
Nous en consommons 6 kilos par an, alors que c'est 12 kilos pour les suisses qui sont suivis par les allemands et les anglais.
Et la consommation de chocolat noir progresse chez nous puisque maintenant cela représente 50% de nos achats.

Il trouve également sa place en cosmétique et on peut même trouver des instituts proposant des massages ou des bains au chocolat...

Durant la semaine, histoire de me consoler d'être enfermée au bureau, je prends chaque après-midi 2 carrés de chocolat noir 80% que je déguste lentement, en les laissant fondre doucement, histoire de faire durer le plaisir. Comme raconté ICI.



Et vous ? Quel rapport entretenez-vous avec le chocolat ? Accro ??!
Et puis il y a des personnes qui n'aiment pas ça... bizarre non ?! ☺

Quoiqu'il en soit, les fêtes approchant et il va vite devenir incontournable.

jeudi 30 octobre 2014

Lait d'amande fait maison (IG bas)


Il existe plusieurs manières en partant des ustensiles et petit électro en notre possession.
Personnellement, je me suis inspirée du site Cfaitmaison et Bécha d'une recette Thermomix

1 ère manière : emploi du blender et bol multi-pro du Cooking Chef
2 ème manière : emploi d'un extracteur ou centrifugeuse que je possède mais qui est un ancêtre certes mais fonctionnant parfaitement
3 ème manière : emploi du Thermomix TM31 qui est très rapide

 
Ingrédients :
80 gr d'amandes émondées pour la première manière
100 gr d'amandes non émondées pour la seconde manière
120 gr d'amandes émondées pour le Thermomix

De l’eau pour le trempage pour les première et seconde manières

Ajout d'eau :
900 ml d'eau en bouteille ou du robinet pour le blender
800 ml d'eau en bouteille ou du robinet pour l'extracteur ou centrifigeuse
880 ml d'eau filtrée pour le thermomix


Filtre pour les deux premières manières

                                           


1 ère ou 2ième manière : on obtient un lait identique



Procédé pour les première et seconde manières :
1. Faire tremper les amandes dans de l’eau du robinet, pendant 12 h minimum pour entamer le processus de pré-germination qui augmentera les qualités nutritionnelles

 



2. Le lendemain, rincez les amandes

3. Soit vous passez  les amandes dans la centrifugeuse et si votre appareil est récent et prévu pour cette extraction, une jus/crème d’amande est envoyée d’un côté et de l’autre le restant de la « pulpe »

OU

Soit vous les hachez menu soit directement dans un blender ou comme moi dans un bol multi-pro au préalable car mon blender n’est pas optimum, en ajoutant 200 ml d'eau 

                                                     


                                                     
4. Soit on récupère la matière dans le cas de la centrifugeuse et on recouvre d’un peu d’eau. On attend 10 minutes et on recommence à filtrer


 



OU


Soit vous mixez dans un blender en ajoutant de l'eau

                                                 

5. A la centrifugeuse, on va toujours récupérer la matière rejetée, recouvrir d’eau et filtrer cette fois avec un filtre en nylon par exemple et jusqu’à obtention de 800 ml

          

OU
Au blender, en mixant en ajoutant la quantité d'eau pour obtenir 900ml
On transfère dans un bol et on laisse macérer deux heures ou plus

                                                    

6. On filtre

                                                    



7. Il vous restera de la pulpe que l’on peut employer dans un dessert ou pâtisserie.

 




Pour le Thermomix
On mixe les 120 gr d'amandes pendant 20 secondes vitesse 10, on rajoute 880 ml d'eau filtrée, on mixe 30 secondes vitesse 8
Becha a employé son lait tel quel pour faire des yaourts.


Mes remarques et les siennes :
. Quand on possède un vrai extracteur de jus végétaux cela doit être plus intéressant, bien qu’il faille faire les mêmes étapes mais il y a moins de pertes.

. Il faut compter une heure pour faire les manipulations

. Il y a quand même une perte si on ne cuisine pas la pulpe assez rapidement

. A mon avis, le lait obtenu par moi n’est pas assez protéiné vu les « déchets » pour pouvoir faire du yaourt et on obtient que 800 ml ou 900 ml

. Le lait se conserve au moins 3 jours au frigo

. Génère un peu de vaisselle par rapport au Thermomix

. Bécha n'a pas filtré son mélange obtenu au Thermomix, l'a employé tel quel pour faire des yaourts qui n'ont pas pris du tout. Par contre, le lait obtenu est très bon et se conserve jusqu'à 3 jours au frigo

. Faire un lait de temps en temps c'est parfait mais si on se lance dans la fabrication des laits végétaux, je pense que l'achat du Soyabella s'impose.

                                                 
                                                       
                              

Bibi a fait sa version : elle emploie 100 gr d'amandes pour 1 litre et filtre directement



idem pour le lait de noisettes



Menu sans gluten ni lactose du jeudi 30 octobre 2014



Bonjour la maisonnée !
Un menu proposé par Lucia.

P'tit déj GP
Compote maison sans sucre ajouté
Pancakes à la farine de pois chiches













Miel d’acacia
1 yaourt soja


Déjeuner PL
Gratin de tagliatelles de courgettes au tofu et à la tomate













Concombre
Mousse à la cannelle














Dîner GP
Galette de sarrasin et sa salade fraîche à la truite fumée












Coupe de framboises



Bonne journée !

mercredi 29 octobre 2014

Supions à la plancha (IG bas)



Une recette de Anne !





Ingrédients pour 2 personnes
1 sachet de supions congelés (petites seiches) (500gr)
5 cuillères à soupe de farine de pois chiche
1 citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 sac congélation avec un zip


Préparation
Faites décongeler les supions partiellement (ils doivent conserver quelques cristaux de glace).


Mettez la farine de pois chiche dans le sac congélation.
Placez les supions dans le sac sans les égoutter.


Fermez le zip.
Agitez le sac pour imprégner tous les supions de la pâte qui va se former dans le sac (mélange eau + farine).
Faites chauffer la cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle.
Disposez les supions recouverts de pâte dans la poêle bien chaude et laissez cuire sans les retourner jusqu’à ce que la pâte paraisse croustillante et dorée.
Retournez les supions pour les dorer de l’autre côté,
Servez chaud avec des quartiers de citron.

L'hiver arrive ! On renforce nos défenses !



Un article préparé par Domino.


Photo du site canalvie


Comme nous l'avons fait au printemps, nous allons purifier notre organisme et le préparer aux changements de temps froid et humide.
Notre corps est moins encrassé de toxines qu'au sortir de l'hiver, car nous avons consommé plus de fruits, de légumes et de crudités pendant l'été !
Pour détoxiquer l'organisme, les plantes apparaissent comme le moyen le plus naturel.


Ce qui va nous aider

Tout d'abord faire un nettoyage avec des tisanes de thym, sarriette, romarin.

L'ail et l'infusion de thym, consommés quotidiennement pendant les mois d'hiver, nous
protégerons, et serons même bénéfiques si nous sommes très stressés.

Faire une cure de détox avec des plantes drainantes comme l'artichaut, le radis noir, le pissenlit, l'ortie : en tisanes, en gélules, en ampoules ou en complexe phytothérapique, le choix est large.

Le chardon marie est une autre plante qui désintoxiquera le foie et stimulera son action.

La vitamine C naturelle (acerola), à demander sans sucre, renforce le système immunitaire et vous évitera les coups de pompes.

Les prébiotiques et probiotiques préparent le corps à repousser toutes attaques des microbes ou des virus.

Tout cela a été vu dans notre nettoyage de printemps voir ICI
Pas de cure de sève de bouleau fraîche, celle-ci n'étant vendue que de février à avril.

En hiver, pour éviter d'attraper microbes et virus, l’idéal est de faire régulièrement des cures de ginseng ou de gelée royale aux vertus fortifiantes.
Le ginseng oui, mais attention, il diminue l'efficacité d'un anticoagulant, la warfarine.
Il interfère également avec les examens permettant de doser le taux de digoxine dans le sang, médicament employé lors des maladies cardiaques.
À forte dose, on risque de faire de l'hypertension artérielle.


La gelée royale


Photo du site maboutiqueonature

Faites une cure de gelée royale. 
Elle est un peu plus rare et plus chère que le miel ou le pollen, mais elle est aussi plus concentrée en substances revitalisantes.
Prise de 1g avant le petit déjeuner pendant quatre à six semaines avant l’hiver, elle augmente les défenses naturelles de l’organisme, aide à lutter contre la fatigue et le stress. Pour atténuer son goût un peu acide, la mélanger à un peu de miel d' acacia.
Il faut trouver des produits bio, français ou européens, car notre production est très faible par rapport à la demande : à peine 2 tonnes récoltées pour sur une petite centaine consommée.
Si vous avez la chance d'avoir un apiculteur de confiance près de chez vous, n'hésitez pas.


Le pépin de pamplemousse 

Photo du site la-vie-naturelle

Faites une cure d'extrait de pépins de pamplemousse (E.P.P.), pour aider la rate à se préparer pour l'hiver et renforcer la sphère ORL.
L'extrait de pépins de pamplemousse est riche en vitamines C et en bioflavonoïdes, une substance naturelle désinfectante, antimycosique, antiparasitaire, antimicrobienne,
antibactérienne et c'est un antibiotique naturel puissant (agissant sur plus de 800 bactéries, virus et autres microbes), un antiinfectieux très efficace.
Il est utilisé pour la prévention mais aussi le traitement de nombreuses affections : le rhume, la grippe, l'angine, la sinusite ou l'otite, les affections hivernales, les dysfonctionnements intestinaux, la fatigue, les déficiences immunitaires et bien d'autres choses.
Au niveau de l'intestin, l'E.P.P. n'attaque pas les bonnes bactéries (lactobacilles et
bifidobactéries...), mais au contraire, améliore la flore intestinale.
Beaucoup d'arnaques pour ce produit efficace il est vrai !!!! Je prends celui que vous voyez en photo plus haut, après moult informations (je n'ai aucune ristourne !!)

On peut prendre une dose d'Oscillococcinum globules homéopathiques par semaine.


Lait de noix du Brésil


Photo du site forme-jeunesse

Riche en fibres, en sélénium et en vitamine E, ce lait stimule l’organisme, il renforce les défenses immunitaires et c’est une petite douceur très appréciable quand la nuit tombe tôt. Pour le préparer, mixez pendant au moins 1 minute 150 g de noix du Brésil, 2 cuillères à soupe d’huile de coco, 2 cuillères à soupe de sirop d’agave, 1 cuillère à café de
vanille et une pincée de sel de mer. Filtrez dans une étamine ou un morceau de mousseline.


Des conseils de bon sens !
Continuez à prendre l’air !
La lumière du soleil perçue par la rétine agit directement sur l’hypothalamus, la partie du cerveau qui régit les sécrétions hormonales et contrôle l’appétit, la libido, le sommeil, l’humeur, l’énergie… Voilà pourquoi beaucoup ressentent une baisse de forme et de moral quand les journées raccourcissent et que le mauvais temps revient. Marchez ½ heure par jour ou faites de l'exercice.

Baissez le chauffage ! Même si le froid s’installe, ne montez pas trop les radiateurs 19/20°C suffisent. La chaleur et l’air sec modifient la qualité des sécrétions des voies respiratoires, premières barrières contre les infections.
Mettez quelques gouttes d'huiles essentielles dans un humidificateur (thym, eucalyptus ou
pin), qui purifieront l'air ambiant, ou faites-les chauffer dans un diffuseur 30 minutes par jour, pas plus.

Aérez les chambres au moins 10 minutes par jour pour limiter le confinement des microbes.

Assurez-vous d'un bon apport de vitamine D !
On fait le plein de lumière ! Il faut ouvrir ses volets dès le lever et sortir au moindre rayon de soleil.

En cas de mal-être persistant, l’autre solution consiste à s’exposer quotidiennement, au
réveil, à une lumière de forte intensité, sous la forme d’une lampe de luminothérapie.

Lorsque notre contact avec le soleil est réduit, il y a diminution, voire carence en cette précieuse vitamine D qui joue un rôle de premier plan dans le fonctionnement de notre système de défense contre les virus et bactéries.
Quelques aliments en contiennent, les champignons Shiitake (qui exercent d'autres actions stimulantes du système immunitaire), le saumon, maquereau et dans une moindre mesure certains produits laitiers.
Demandez à votre médecin une analyse de cette vitamine D, 80% de la population serait en manque.

Dormez suffisamment ! Si vous êtes trop fatigués, vos défenses naturelles baissent et vous aurez envie de sucreries.


Notre alimentation
Nous avons la chance de bien nous alimenter alors continuons !
Pendant l'hiver il faut bien le dire, on préfère manger des plats riches et chauds que des crudités.
Résultat : non seulement on s’empâte, mais en plus, on souffre de carences en vitamines et minéraux, pourtant indispensables pour lutter contre les infections (vitamine C), les radicaux libres (provitamine A), la déprime (Oméga 3), le stress et la fatigue (vitamines B, magnésium).

Commençons notre journée avec une eau citronnée ou un thé au citron : le citron est riche en vitamine C et est un puissant antiseptique. Ajoutez le jus d'un demi ou un citron entier dans un verre d'eau, ou un thé, ou encore mieux une tisane au gingembre, celui-ci étant également un excellent remède contre la grippe ou le rhume.

Consommez essentiellement des légumes (artichaut, radis noir, panais…) et produits de saison.
Rappelez-vous de leurs bienfaits ICI
Hydratez-vous le plus possible et profitez des soirées pour consommer des tisanes et du thé vert en journée.
N'oubliez pas les soupes, les légumes et les fruits.

 Photo du site horizon-durable

Mangez des fruits secs, vous pouvez lire l'article ICI 
Mangez des oléagineux aussi.
Le kiwi et le cassis contienent plus de vitamine C que l'orange.
Consommez des aliments fermentés qui sont riches en bactéries probiotiques et autres nutriments et qui permettent de renforcer notre système immunitaire comme : la choucroute crue (biologique de préférence), le kimchi (sorte de choucroute coréenne), les betteraves fermentées, la soupe miso, le kéfir (ICI), ou le yogourt nature. Si vous ne consommez pas suffisamment d'aliments fermentés, vous devriez prendre quotidiennement une capsule d'un bon probiotique.

Consommez de l'ail et oignon qui possèdent de nombreux nutriments fortement bactéricides.
L'ail a des propriétés antiseptiques, c'est un excellent remède préventif et curatif du rhume, de la grippe et de toutes formes d'infections. Il agit également à la façon d'un antibiotique, mais contrairement aux antibiotiques usuels, il agit sélectivement sur les microbes. Il s'attaque aux mauvais microbes et ne détruit pas les bons.
Nous en avons parlé ICI
L'oignon est riche en quercétine, dotée de propriétés antivirales et antibactériennes. Il est
également très bénéfique au niveau des voies respiratoires.
On peut consommer l'ail et l'oignon crus en les ajoutant à des salades ou autres crudités ou en soupe.

Avec tout çà, nous sommes prêtes à passer l'hiver sans refroidissement, sans rhume, sans bronchite et en pleine forme en sortant avec notre écharpe et notre chapeau !!
Si vous attrapez quand même un rhume, ne demandez pas à votre pharmacien un truc genre Actifed rhume ou Humex pour le faire passer plus vite, cela ne sert pas à grand chose.
On dit toujours : un rhume bien soigné : huit jours, pas soigné : une semaine.
Prenez au tout début une dose Oscillococcinum Globules homéopathiques, à renouveler si
cela ne passe pas et en même temps tisanes et fumigations de thym.

Vapeur/fumigation (rhume, refroidissement) : jetez une poignée de thym dans une casserole d'eau chaude, respirez la vapeur pendant 5 minutes, en vous couvrant la tête avec une serviette de bain.

Rhume ou simple refroidissement : 3 à 4 tasses par jour (accélère la transpiration, dégage les voies respiratoires).

Faites des lavages de nez au sérum physiologique ou à l'eau de mer pour décongestionner les narines.

Imprimer